Return to site

A propos du coffreur bancheur

offres d'emploi coffreurs bancheurs.

· Travaux,BTP,EMPLOI

Coffreur bancheur

Le coffreur bancheur est spécialisé dans l'utilisation du béton armé, travaille sur les grands chantiers du bâtiment : barrages, ponts et bâtiments industriels. Il est présent lors de la réalisation du gros œuvre : la pose des piliers de soutien, des fondations … Il est chargé de monter les murs en béton armé en suivant des plans précis qu’il faut savoir déchiffrer et appliquer. Une fois qu’il a reçu le béton, le coffreur le coule dans les panneaux métalliques dressés à l’avance et équipés des armatures en fer. Cette méthode requiert une bonne précision et surtout une planification rigoureuse. Une fois le béton sec, il enlève le moule pour vérifier la qualité du travail.

Le coffreur bancheur utilise des outils traditionnels : mètre, fil à plomb, marteau de coffreur, tenaille coupe fer. Sous la conduite d’un chef d’équipe, il installe (à deux), quelque 13 mètres-carrés de mur par jour. Pas question de tarder, même si la météo est défavorable, car il faut tenir les délais!

À l'issue du collège, vous devrez préparer un CAP constructeur en béton armé du bâtiment. Ce diplôme est suffisant pour être recruté sur un chantier. Néanmoins, si vous souhaitez évoluer plus rapidement vers des postes d'encadrement, il faut poursuivre la formation en préparant un BP maçon ou un bac pro technicien du bâtiment : réalisation et organisation du gros œuvre.

Plusieurs diplômes sont donc possibles et accessibles en apprentissage ou en alternance avec un contrat de professionnalisation :

BEP Techniques du gros œuvre en Bâtiment ; CAP Constructeur en béton armé du bâtiment Bac Pro travaux publics ;; CAP Constructeur en canalisations des travaux publics ; CAP Constructeur de routes ; BP Construction en maçonnerie et béton armé ; Titre Professionnel coffreur bancheur option génie civil.

Grâce à ses fonctions très étendues, le coffreur-bancheur a plusieurs missions à effectuer dont :

  • la préparation des moules : ce sont des compositions en bois ou en métal, renforcées d'une armature métallique ; si la forme est simple, il peut appliquer des coffres préfabriqués ; si la commande est plus complexe, il fabrique lui-même le coffre avec des panneaux de bois ;
  • La lecture des plans de l’ingénieur ou de l’architecte ;
  • la commande du bois, du béton et de l'acier en quantité nécessaire ;
  • l’assurance de l'étanchéité du coffrage à l'aide de bandes collantes ;
  • la mise de l’huile pour éviter que le ciment s'y colle en séchant ;
  • la supervision de la fixation et de l’assemblage du coffrage à l'endroit nécessaire sur le chantier ;
  • l’écoulement du béton armé dans le moule ;
  • le stockage des matériaux ;
  • La prévision de la quantité de bois, béton, fers d’armature et les autres matériaux essentiels ;
  • Le démoulage tout en prenant soin de ne pas abîmer le coffrage, qui pourra resservir
  • L’assemblage des boisages pour en faire des moules : les coffrages étanches qui vont contenir le béton,
  • La réservation des emplacements obligatoires à l’installation des canalisations.

Demandé pour ses compétences techniques, le coffreur doit savoir lire les plans en deux et trois dimensions, avoir de bonnes notions de dessin pour tracer des formes géométriques, et maîtriser le maniement l’outillage simple :mètre, fil à plomb, cisaille ; et les outils mécaniques : élévateur, marteau piqueur.

 

Résistant à l’effort et autonome, rigoureux et soigné, le coffreur a le sens de l’initiative et du travail d’équipe. Certains chantiers peuvent le conduire à travailler en hauteur, il ne doit donc pas être sujet au déséquilibre.

Le métier est aussi manuel, il faut être méticuleux dans le traçage et la découpe du bois. Une bonne condition physique est demandée : le coffreur porte de lourdes charges, il travaille en extérieur et en hauteur, dans des positions parfois quelque peu adroites. Il doit donc être attentif, et respecter les normes de sécurité.

Après deux ou trois ans d'expérience professionnelle, le coffreur peut évoluer vers un chef d'équipe ou chef de chantier. Il peut également se perfectionner en se formant dans des domaines typiques : maîtrise des ponts thermiques, maçonnerie, utilisation de bétons spéciaux, respect de l'environnement du chantier... et se mettre à son propre compte.

Le coffreur peut travailler dans les petites et grandes entreprises de construction de travaux publics et du bâtiment, dans les sociétés du génie civil et dans les entreprises industrielles de fabrication d'éléments préfabriqués.

Le salaire, d’un ouvrier coffreur bancheur débutant, hors primes, est de l’ordre du Smic : 1 480,27 € brut mensuel, plus des primes diverses.

Voici l’exemple d’une fiche de poste classique de recrutement d’un coffreur bancheur, tel que nos clients transmettent :

 

COFFREUR BANCHEUR :

Vos missions seront :

  1. L’écoulement du béton armé dans le moule ;
  2. La supervision de l'assemblage et de la fixation du coffrage à l'endroit nécessaire sur le chantier ;
  3. La prévision de la quantité de béton, bois, fers d’armature et les autres matériaux nécessaires,
  4. Le démoulage tout en prenant soin de ne pas abîmer le coffrage, qui pourra resservir.

Qualités requises :

  1. Astucieux / Astucieuse : La réalisation des coffrages demande une grande habilité manuelle. Les formes demandées sont parfois très complexes.
  2. Instruit / Instruite : De solides connaissances en géométrie, dessin et métrage sont indispensables pour exercer.
  3. Rapide : Les gestes du coffreur-bancheur sont vifs et précis.

Diplômes et expériences :

  1. BEP Techniques du gros œuvre en Bâtiment
  2. CAP Constructeur en canalisations des travaux publics
  3. Bac Pro travaux publics
  4. CAP Constructeur de routes

Informations sur le poste de coffreur bancheur :

  1. Salaire minimum : …..
  2. Type de salaire : Annuel
  3. Type de contrat : intérim
  4. Date d’embauche : …. /  …. / ….
  5. Temps de travail : dépend du planning de la journée.

La spécificité de ce poste étant de s’adresser à un coffreur bancheur déjà adapté, dans la perspective de le préparer à la responsabilité de son service.

 

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly